Parasites et maladies de l’ail 

Traitements bio

En culture ou en conservation, les maladies de l’ail sont nombreuses.
Des traitements bio et de bonnes façons culturales en limitent les dégâts.

Tableau et illustrations : maladies de l’ail

 
Maladie ou parasite de l’ail en culture ou en conservation. Symptômes et dégâts Prévention et traitement bio  

Pourriture blanche – Sclérotiniose. (1)

Feutrages blancs à la surface du bulbe, avec présence de petits corps noirs : les sclérotes. Longue rotation de culture. Arrachez les plants malades et les brûler.  

Botrytis (2)

Pourriture d’aspect mou, brune du bulbe. Pas d’apport de matières organiques fraîches à la préparation du sol (fumier par exemple).  

Pourriture verte de l’ail. (3)

Pourriture verte en végétation mais surtout au cours de la conservation. Laissez ressuyer au sol les bulbes après l’arrachage pour n’entreposer que des bulbes secs. En cours de culture arrachez les plantes malades et les brûler.  

Fusariose (4)

Dépérissement de l’ail à partir des feuilles de la base. Présence de pourriture avec mycélium blanc au départ des racines à la base du bulbe. Longue rotation des cultures et plantation en sol bien drainé.  

Mildiou de l’ail. (5)

Tâches translucides vert pâle sur les feuilles devenant marron. Traitez préventivement avec une décoction de prêle. Traitez avec de la bouillie bordelaise dès l’apparition des premiers symptômes.  

Rouille de l’ail. (6)

Pustules orange sur les feuilles. Traitez préventivement avec une décoction de prêle. Traitez avec de la bouillie bordelaise dès l’apparition des premiers symptômes.  

Mouche de l’oignon sur l’ail (7)

Jaunissement des jeunes plants qui peuvent même disparaître. Au cours de la culture, décomposition du bulbe avec flétrissement du feuillage. Présence d’asticots blancs. Éliminez les plantes attaquées, et retournez la terre en hiver pour exposer les insectes en dormance au froid et aux oiseaux. Pose de filets anti-insectes au moment des vols.  

(1) Pourriture blanche – Sclérotiniose.
La maladie se manifeste sur les parties souterraines des plantes (bulbes et racines) par une pourriture molle des tissus.
Rapidement après la plantation, au printemps et jusqu’à la récolte, les bulbes et les racines pourrissent. Les feuilles les plus anciennes jaunissent de l’extrémité vers la base et se courbent vers le bas. Les bulbes se couvrent d’un mycélium blanc pur et éventuellement de sclérotes noirs. La perte des racines rend la plante très facile à arracher.
Après récolte, en conservation, les bulbes peuvent pourrir, suite à des attaques discrètes qui ne se sont pas manifestées pendant la culture ou lors de la récolte.

(2) Botrytis
Le botrytis (Botrytis Cinerea) est un champignon très répandu, responsable de la pourriture grise de toutes les parties des plantes (fruits, feuilles, fleurs).

(3) Pourriture verte
La pourriture verte est une maladie causée par des champignons du type Pénicillium (pourriture verte au niveau du caïeu).

(4) Fusariose
Pourriture des bulbes et des collets : flétrissure des pousses, des feuilles ou des branches atteintes.

C’est ce que l’on appelle la fusariose. Elle apparaît par temps chaud (à partir de 28-30°C) et humide.

(5) Mildiou de l’ail
Les symptômes sont précisés dans le tableau, tout en sachant qu’une décoction d’ail permet de lutter contre cette maladie chez d’autres plants.

(6) Rouille de l’ail
La maladie se manifeste par de petites tâches et pustules de couleur rouille ou orange qui apparaissent le long des nervures des feuilles. En cas de forte attaque, ces tâches se rejoignent et la feuille entière prend un aspect poudreux et orangé.
Les feuilles attaquées finissent par se dessécher puis meurent. Le développement des caïeux peut être interrompu.

(7) Mouche de l’oignon sur l’ail
L’oignon est la plante la plus sensible à cette mouche, qui attaque aussi le poireau, l’échalote et l’ail.
Pendant le mois de juin, les jeunes plants s’affaissent car leur système racinaire est dévoré par des larves blanches et longues de près de 1 cm provoquant des trous au niveau des bulbes ou racines.

Article précédentCulture de l’ail dans votre bio potager
Article suivantLa patate douce : mieux la connaitre
Christian, créateur du site, je suis jardinier amateur mais passionné. Mon objectif est de rendre accessible l'information en allant à l'essentiel. Partager est important: j'attache beaucoup d'importance aux commentaires et nos échanges afin de parfaire mon expérience.

2 COMMENTAIRES

  1. Bonjour,
    En effet l’ ail est utilisé en macération contre les pucerons et altises. Ces insectes sont ils biens sur l’ail en lui même ou le reste du plant? Ceci cause-il des dégâts sur le bulbe ?
    Je penserai personnellement à la larve intermédiaire de la mouche de l’oignon qui s’attaque aussi à l’ail. N’hésitez pas à m’envoyer une photo sur l’adresse de contact : admin@bio-potager.com

  2. Bonjour,
    Mon ail est completement recouvert de petits insectes noirs au moment de la récolte. On dirait des pucerons. C’est bizarre, normalement l’ail éloigne les pucerons non?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.