culture du cornichon
culture du cornichon

Concombre et cornichon sont des plantes herbacées cultivés pour leurs fruits. La culture de concombre et du cornichon permet leur consommation : comme légume pour le concombre et comme condiment pour le cornichon.

Le cornichon et le concombre se cultivent de la même manière. Nous allons ici vous expliquer comment.

 

Quel sol pour la culture du concombre et du cornichon ?

Un sol riche en humus, frais et profond mais pas trop humide convient au concombre comme au cornichon. C’est par ailleurs un grand fan de chaleur et de soleil, sans lesquels il cesse de se développer. Il redoute l’excès d’humidité et de froid.

 

Quand semer et planter les concombres ?

Plantation de concombre
Plantation de concombre

Les semis se font à partir de début mars jusqu’à fin avril sous châssis ou sous serre chauffée à 18/20 °C. Pour entreprendre les semis de concombre directement en place, attendez fin avril à mi-mai pour les régions du sud et fin mai pour les régions de France les plus froides.

La plantation se fait vers mi-mai après les Saints de glace qui marquent traditionnellement la fin des risques de gel. Les plants mesurent alors généralement une quinzaine de centimètre et les planterez en respectant une distance de 60 cm entre chaque pied.

Que les semis se fassent en châssis ou en pleine terre, vous mettrez 3 ou 4 graines par godet ou par trou, enfoncées à 2 cm de profondeur. Recouvrez d’un peu de terre fine et arrosez. La levée se fait en une semaine environ. Lorsque les grains auront germé, ne gardez que le plant le plus vigoureux par godet.

La plantation devra se faire dans une terre bien ameublie, sans mottes ni cailloux, en versant une poignée de compost bien décomposé au fond de chaque trou de plantation. Si vous faites des rangs de concombre, gardez un mètre entre chaque rang. Vous paillerez le sol pour garder la fraicheur et pour éviter que les fruits soient sales mais vous pourrez également tuteurer ou palisser les pieds sur un treillage.

Récolte de concombre

Les premières récoltes commencent 3 à 4 mois après les semis. Et pour mettre toutes vos chances de votre côté pour réussir cette production de concombres, vérifiez votre calendrier lunaire pour semer en lune montante et planter de préférence en lune descendante, toujours un jour « fruit ».

Préparer ses propres graines

Si vous choisissez de récupérer les graines de vos propres concombres, faites attention car les variétés s’hybrident très facilement entre elles, ce qui peut conduire à faire des concombres « dégénérés ». Toutefois, si vous souhaitez faire cela, choisissez un fruit porté par un pied très vigoureux. Récoltez les graines quand le fruit est bien mûr. Lavez les graines et faites-les sécher dans un endroit chaud à l’ombre. Vous les conserverez dans un sachet en papier jusqu’aux semis printaniers.

 

Quand et comment tuteurer les concombres ?

Vous pourrez tuteurer vos concombres dès le semis. Il existe 3 techniques de tuteurage.

Le tuteurage simple

Il est possible d’enrouler les plants sur des tuteurs simples en bois ou en bambou. Veillez au système d’attaches qui ne doit pas glisser.

tuteur simple

La structure grillagée

Tendre un grillage entre deux poteaux pour soutenir une culture en ligne. Les concombres y grimpent d’eux-mêmes.

Structure grilagée

Le tuteurage en tipi

Pour cela, il faudra trois tuteurs en bois réunis en leurs sommets. Par contre avec cette méthode, pensez à jongler avec deux lignes ou planter vos concombres autour de la structure.

Tuteurs en tipi

Quand récolter le concombre ?

La récolte commence mi-juillet. Prolifiques, il est inutile de les tailler, mais indispensable de récolter régulièrement (tous les jours pour les cornichons) jusqu’aux gelées afin de ne pas fatiguer la plante.

Pour hâter la récolte des concombres, les planter début mai, en enterrant les plantes jusqu’aux cotylédons. Vous pourrez recouvrir d’une cloche, d’un tunnel ou d’un voile de forçage pour les préserver du froid.

 

Cet article vous inspire: venez soumettre vos astuces et avis à travers vos commentaires en bas de page.

Article précédentLes variétés de chou-fleur
Article suivantTiramisu aux fraises
Christian, créateur du site, je suis jardinier amateur mais passionné. Mon objectif est de rendre accessible l'information en allant à l'essentiel. Partager est important: j'attache beaucoup d'importance aux commentaires et nos échanges afin de parfaire mon expérience.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.