Guide du jardinier débutant

Semer, planter, créer, récolter … Quel bonheur d’avoir son propre jardin et de pourvoir cultiver ses fruits et légumes !

Pour peu qu’on soit attentif et surtout qu’on ait envie, jardiner est à la portée de tous. Mais avoir les outils adaptés, choisir les bons produits, connaitre les moments clés et les erreurs à ne pas commettre pour prendre soin de son jardin demande quelques connaissances afin de ne pas être trop vite découragé.

Voici donc le guide du jardinier débutant.

 

La check-list des outils du jardinier débutant

Un bon jardinier est d’abord un jardinier qui possède les bons outils ! Pour commencer, aucun outil cher ou difficile à utiliser ne vous sera nécessaire, mais il faut s’équiper un tant soit peu.

 


La bêche ou la fourche à bêcher. Toutes les deux ont pour fonction de retourner la terre, la première en sol léger, la seconde en terre argileuse ou caillouteuse.

Le râteau, pour niveler le sol après bêchage et pour nettoyer les débris végétaux.

La binette, casse la croûte de terre qui se forme après une pluie et coupe les racines des mauvaises herbes.

La serfouette, désherbe, aère ou ouvre des trous grâce à sa panne (partie rectangulaire) et trace des sillons grâce à sa langue (partie pointue).

Le sécateur, coupe les feuilles et les racines des plants.

Le transplantoir, permet de faire des petits trous afin d’installer des plants ou de semer des grosses graines en poquets.

Le plantoir, permet de semer profondément les plants sans briser les racines. Il sert ensuite à ramener la terre autour des racines du plant.

L’arrosoir, indispensable pour arroser ses plantations et ses semis.

 

Graines ou plants ?

C’est une question que la plupart des jardiniers en herbe se posent. Voyons comment faire votre choix.

Pourquoi et comment choisir les graines ?

Semer des carottes
Semer des carottes

Les semences sont d’abord un moyen simple et économique d’avoir un grand nombre de pieds. En effet, chaque sachet contient généralement plusieurs centaines de graines.

Autre avantage : dans les magasins, les semences sont souvent beaucoup plus variées que les plants.

D’autre part, sachez que certains fruits et légumes ne se repiquent pas, ils seront donc obligatoirement obtenus en semis. C’est le cas des carottes, des radis, des pois et des haricots, par exemple.

Nous vous conseillons de privilégier les graines bio et d’éviter toute semence notée « F1 », même bio. Ces graines hybrides sont réputées plus résistantes aux maladies ou plus productives, mais on ne peut pas ressemer les graines obtenues à partir des plantes qu’elles ont produites, au risque de voir leur potentiel génétique dépérir d’une génération à l’autre.

 

Pourquoi et comment choisir les plants ?

Plants de salade
Plants de salade

Lorsqu’on démarre, il peut être plus facile d’acheter des plants plutôt que de planter des graines.

Ainsi, de nombreux légumes sont plus faciles à installer au jardin lorsqu’ils ont déjà poussé en pot. C’est le cas de la courgette, du concombre, de la mâche, de la blette, du chou, de l’aubergine ou de la tomate.

L’achat de plants représente également un gain appréciable en temps et en énergie par rapport à un semis qu’il faut organiser, suivre, entretenir, etc.

Cela vous coûtera en revanche plus cher et vous aurez beaucoup moins de choix de variétés, notamment en bio.

 

Semer et planter : quel est le bon moment ?

Pour avoir des résultats, il est indispensable de savoir quand semer vos graines ou quand planter.

On peut noter deux périodes clefs :

Mai-juin : normalement, le sol est suffisamment réchauffé grâce au soleil du printemps et les risques de gelée ne sont plus à redouter.

Septembre-octobre : vos plantations et semis disposeront d’assez de temps pour se développer avant l’arrivée des grands froids et pourront ainsi être récoltés durant l’hiver ou au printemps suivant.

Plants de tomate
Plants de tomate

Ces deux périodes ont l’avantage de convenir à presque tous les climats de France et permettent la mise en culture d’une grande diversité de légumes et de plantes.

Les deux périodes de culture sont suffisamment longues pour disposer de plusieurs dates possibles pour le semis de chaque légume. Pour vous aider, vous pouvez consulter nos calendriers lunaires qui se trouvent sur le site. Cela vous permettra d’avoir un guide pour vos plantations mais aussi un meilleur rendement.

 

Comment se lancer dans l’élaboration de son potager en 3 étapes ?

Vous avez acheté vos outils et vos plants ou graines ? Très bien ! Mais avant d’entrer dans le vif du sujet, il va falloir préparer le terrain et faire un plan…

Préparer le terrain

Dans un premier temps, il va falloir déterminer la taille idéale de votre jardin. Commencez petit, vous pourrez envisager d’agrandir plus tard.

Ensuite, trouvez un endroit ensoleillé, où le sol se draine facilement et où la chaleur s’accumule suffisamment.

Évitez les endroits où des arbres sont situés à proximité, car leurs racines risqueraient de gêner la pousse des légumes.

Enfin, votre sol doit comporter au moins 30 centimètres de terre au-dessus de la roche et doit être plat.

Faites un plan de votre potager

Une fois la taille et l’emplacement choisis, il faut faire un plan de votre futur potager. Ce plan vous permettra d’être organisé et de maximiser au mieux votre espace.

Aménagez de petites parcelles où vous disposerez vos plants. Plus les parcelles sont
petites, plus elles vous sont facilement accessibles.

Si vous disposez d’un tout petit terrain, utilisez plutôt ce qu’on appelle « les carrés » dans lesquels vous cultiverez vos légumes. Ce sont des carrés entourés de planches de bois que vous pouvez acheter en magasin ou fabriquer vous-mêmes à l’aide de planches (30 cm de large sur 1,20 mètre de long), de ficelle et de clous.

Défrichez

Défrichez bien l’endroit que vous aurez choisi :

  • Retirez toutes les herbes et plantes sauvages et les racines ;
  • Enlevez les cailloux
  • Ratissez la zone.

Laissez ainsi toute la nuit avant de planter et semer vos légumes. Arrosez-les abondamment cette première fois.

 

Commencer son potager

Par quel type de légumes commencer son potager ? Voici 8 légumes que tout débutant devrait avoir dans son potager.

Le radis

Le semis de radis est l’un des plus faciles à réaliser. On peut le faire tout au long de l’année avec une préférence pour la fin de l’hiver et l’été, de juin à septembre. Placez quelques graines en terre et un mois plus tard vous récoltez ! Arrosez-les régulièrement, car un radis qui souffre de sécheresse devient trop piquant.

La tomate cerise

Achetez vos plants entre mi-mai et début juin et repiquez-les en pleine terre ou en pots à un endroit bien ensoleillé. Supprimez ce que l’on appelle les gourmands (branches qui vont apparaître à l’intersection de deux tiges existantes). Lorsque vous arrosez, ne mouillez jamais les feuilles.

La laitue

La laitue réclame peu d’espace et est accessible à tous. Elle pousse assez rapidement et vous pouvez la récolter au fur et à mesure de vos besoins. Elles tolèrent parfaitement l’ombre, alors profitez-en pour vos jardins mal exposés. La laitue se sème en place et en ligne de février à octobre. Voici par exemple 5 variétés qui pourraient vous interesser.

La courgette

Planter, arroser et récolter, c’est tout ce qu’il y a à faire avec la courgette. Les premières cueillettes de courgettes se font environ huit semaines après le semis. Gardez le sol humide et, pour une production abondante, coupez-les régulièrement.


Les haricots

Planter des haricots est un jeu d’enfant ! La preuve, c’est souvent quelque chose qu’on fait à l’école. Rappelez-vous lorsque vous placiez une graine dans un bout de coton humide pour la faire germer. Le semis de haricots a lieu au printemps et en été.

Les petits pois

L’avantage du pois et qu’il n’est pas frileux et peut-être semé dès février/mars pour une récolte en mai/juin. Il faut en revanche éviter de le planter près de l’oignon, de l’échalote et de l’ail, avec qui le petit pois ne fait pas bon ménage.

Les épinards

Les graines d’épinard sont faciles à manipuler, semez donc en rangées au début du printemps et jusqu’à la fin de l’été, mais attention, ils n’aiment pas les grosses chaleurs. Éclaircissez dès l’apparition des premières feuilles à environ 10-15 cm.

L’échalote

L’échalote est très simple à cultiver. Procurez-vous des bulbes et enterrez-les en octobre sous 2 à 3 cm de terre, la pointe dirigée vers le haut. N’arrosez pas et, au printemps suivant, vous observerez de belles tiges vertes. En juin/juillet, vous pourrez récolter et faire sécher.


J’espère ce cet article pourra éclairer les débutants du potager.
N’hésitez pas à compléter cet article grâce à vos commentaires et votre propre expérience.

Article précédentLe paillage du potager : comment et pourquoi ?
Article suivantCalendrier lunaire potager avril 2021
Christian, créateur du site, je suis jardinier amateur mais passionné. Mon objectif est de rendre accessible l'information en allant à l'essentiel. Partager est important: j'attache beaucoup d'importance aux commentaires et nos échanges afin de parfaire mon expérience.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.