Echalotes du potager
Echalotes du potager

La culture de l’échalote est relativement simple, n’hésitez pas de  lui consacrer quelques mètres carrés de potager d’autant plus si vous débutez, car c’est une plante peu exigeante.

La culture des échalotes ressemble pour beaucoup à celle des oignons ou de l’ail. Il faut la planter en automne ou au printemps, et la récolter en été. Elle ne se sème pas.

En fonction des variétés et de sa culture, elle peut se conserver plusieurs mois en hiver.

Période de culture de l’échalote

En fonction des variétés, les échalotes se plantent à la fin de l’automne ou au début du printemps. Elles sont toutes récoltées en été (juin à août).

  • De novembre à février : Planter seulement des échalotes grises.
  • De février à avril : Planter des échalotes rondes / longues.

Dans les régions aux hivers pluvieux, les plantations d’hiver peuvent souffrir du trop plein d’eau. Plantez alors au printemps, en mars/avril (les variétés grises aussi). Autrement il y a de grandes chances qu’une bonne partie de vos échalotes pourrissent. Il est aussi important de bien choisir ses bulbes d’échalote.

 

Le choix des bulbes d’échalote

Planter les échalotes
Planter les échalotes

On pourrait être tenté d’acheter des échalotes de consommation pour les planter au potager. Il faut être vigilant car les échalotes en grande surface sont bien souvent ionisés afin de ralentir leur germination (idem pour l’ail et l’oignon). Vous auriez donc une germination bien aléatoire dans votre jardin.

La bonne alternative est de se les procurer dans un magasin bio ou avec un maraîcher sur le marché. Ces traitements sont interdits en agriculture biologique.

Il reste quelques inconvénients, ces plantes ne sont pas certifiées indemnes de virus et elles sont en général bien développées. Or, planter une grosse échalote donnera des petites et planter une petite donnera des grosses. Cela peut être une bonne technique pour avoir de belles échalotes en seconde année de culture !
Voyons maintenant la plantation et l’entretien de votre culture.

 

Plantation, fertilisation et entretien

 

La plantation de l’échalote

plants et entretien de l'échalote
plants et entretien de l’échalote

Comme les légumes de la même famille (ail, oignons), les échalotes ne supportent pas l’humidité. Il faut les planter en plein soleil, dans un sol qui sèche vite.

En terre humide, on peut les placer sur des buttes surélevées de 10 cm. Le sol va ainsi sécher et se réchauffer plus vite. Mais généralement, dans ce type de sol, les échalotes souffrent de pourritures.

Tracez des lignes tous les 20/25 cm, puis disposez les échalotes à intervalles réguliers, tous les 20 cm environ. L’espace est légèrement plus important que pour les oignons et l’ail, car chaque échalote va donner naissance à 3 ou 4 nouvelles échalotes, réparties en « étoile ». La place occupée au sol est donc plus importante.
Ensuite, il faut enfoncer chaque bulbe à la main, « racines » vers le bas et côté « pointu » vers le haut. Le sommet des échalotes doit affleurer sous la surface. La plus simple est de prendre l’échalote entre vos doigts et d’enfoncer vos doigts en terre.
En revanche, évitez de faire un trou avec un bâton puis d’y jeter l’échalote : le bulbe ne serait pas forcément dans le bon sens et ses racines ne seraient pas en contact avec la terre.

La fertilisation du potager

Le sol ne doit pas être fertilisé avant la plantation. Les matières organiques en décomposition entraînent le pourrissement des bulbes (pourriture blanche) et/ou leur mauvaise conservation.

Si la culture précédente a déjà été fertilisée, les échalotes vont se contenter des restes d’éléments fertilisants.

Sinon vous pouvez apporter modérément du fumier ou du compost bien décomposé plusieurs mois avant de les planter. L’automne précédent pour une culture de printemps, ou au printemps pour une culture d’automne.

L’entretien du potager

Entretien des plants d'échalote
Entretien des plants d’échalote

 

La seule tâche que les échalotes vont vous demander est un désherbage régulier. Binez et sarclez pour aérer la terre et freinez la pousse des mauvaises herbes.

Il faut éviter de placer un paillage, l’humidité et les matières en décomposition pourrait faire pourrir les bulbes.

Il ne faut pas arroser, ou seulement si le temps est sec lors de la formation des bulbes. Si des tiges florales se forment, coupez-les. Elles vont épuiser le bulbe.

Au cas où le sol est humide en fin de culture, retirez un peu de terre autour des bulbes (déchaussez) pour qu’ils sèchent plus vite.

 

 

Récolte et conservation de l’échalote

Récolte de l'échalote
Récolte de l’échalote

En été, les feuilles vont commencer à jaunir et se dessécher. Une fois celles-ci au 2/3 sèchent, arrachez tous les plants.

Faites-le un jour ensoleillé et laissez-les ressuyer sur le terrain quelques jours. Ensuite, vous les entreposerez à l’abri dans des cagettes, sans enlever les feuilles.

Si vous disposez d’un grenier ou tout autre endroit sec et frais, vous pouvez espérer conserver vos échalotes durant une petite année. Si vous les gardez dans un endroit chauffé, les bulbes se flétriront et pourriront plus vite.

Au printemps suivant (fin mars, début avril), vos échalotes vont se mettre à germer ! En effet, le redoux et l’allongement des jours leur donne le « top départ » pour débuter un nouveau cycle.

Source :
Binette et cornichon
Tous au potager
Mon bio jardin

Cet article vous inspire: venez soumettre vos astuces et avis à travers vos commentaires en bas de page.

 

 

Article précédentCaviar d’aubergines
Article suivantAubergine : une culture qui aime le soleil
Christian, créateur du site, je suis jardinier amateur mais passionné. Mon objectif est de rendre accessible l'information en allant à l'essentiel. Partager est important: j'attache beaucoup d'importance aux commentaires et nos échanges afin de parfaire mon expérience.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.