Plants de tomate
Plants de tomate

La tomate est une incontournable du potager !

Quand semer les tomates ? A quelle période les repiquer ou planter dans le potager ? Comment planter les tomates ?

Cet article abordera toutes ces questions.

Semer soi-même ses plants de tomate

semis de plants de tomate
semis de plants de tomate

Il vous faut dans un premier temps effectuer votre choix de variété de tomate. Le semis de tomate se fera vers février-mars sous abri. Le repiquage en place interviendra en avril-mai dès que les gelées ne seront plus à craindre (suivant les régions).
Pour réussir vos semis de tomates, il vous faudra impérativement de la chaleur. En effet, les semences ne germeront qu’à une température minimum de 20°C jour et nuit.

Et comment s’y prendre ?

Remplissez vos godets ou votre presse motte (50 mm) de terreau de semis. Insérez les graines à quelques millimètres de profondeur puis recouvrez de terreau. Arrosez bien vos godets ou mottes sans détremper la terre. Placez vos godets sous serre à la lumière et à une température de 20°C. Dès l’apparition des 2 premières feuilles, les jeunes plants seront repiqués en godet individuels.

Plants repiqués en godet individuellement
Plants repiqués en godet individuellement

Conseil : n’hésitez pas à placer vos plants à la lumière afin que vos plants ne filent pas. Il est important de trouver le compromis entre une température (20°C min) et la quantité de lumière.

Quand les gelées ne sont plus à craindre, le repiquage est possible d’avril à juin (quand les plants ont atteint 12 à 15 cm).

Planter les plants de tomate

planter les tomates au potager

Le choix de plantation définitif doit être un endroit dégagé, lumineux et aéré. L’apport d’un « compost maison » sera idéal au pied des plants.
Comme les tomates ont besoin de chaleur, trouvez-leur un emplacement bien ensoleillé, de préférence exposé au soleil couchant qui offre une plus longue exposition au chaud, ou contre un mur ensoleillé, par exemple.

Gardez un espacement de 1m entre les lignes et 50 cm entre les plants d’une même ligne. Arrosez vos plants le matin ou quelques heures avant de planter. Ils se libèreront plus facilement du godet en un seul bloc et ainsi vous pourrez récupérer le terreau d’origine.

Supprimez les deux feuilles du bas du pied, creusez un trou d’une vingtaine de centimètres et enfoncez le plant sur 10 cm de tige. Cela l’aidera à refaire des racines et surtout à aller puiser la fraicheur plus en profondeur lorsque la chaleur sera là. Inutile de tasser la terre autour du pied car cela écrasera les racines qui auront du mal à se développer.
Autour du pied, creusez légèrement en couronne à 10 cm du pied et versez votre arrosage. Cela permettra à l’eau d’irriguer correctement le pied. Pensez à arroser dès la plantation afin de fixer la terre aux racines.

Concernant l’arrosage

Il y a plusieurs façons d’arroser les tomates (tuyau, arrosoir, goutte-à-goutte), mais le plus important est de ne pas mouiller le feuillage (risque de développement des maladies, mildiou). Pensez à les arroser régulièrement, tous les jours par forte chaleur. Espacez les arrosages si la terre est bien humide. Vous pouvez pailler le pied pour permettre à la terre de conserver un peu d’humidité (évaporation limitée) ; cela permet d’espacer un peu les arrosages.

N’attendez pas que les pieds grandissent pour placer les tuteurs, vous risqueriez d’endommager les racines. Placez le tuteur à 5 cm du pied et enfoncez-le profondément pour qu’il ne bouge pas.

 

Le tuteurage des tomates

Le tuteurage classique

Tomate et tuteurs en spirale

Il est recommandé de tuteurer les tomates. Bien que cela ne soit pas indispensable, la récolte s’en trouve largement facilitée. Le feuillage et les fruits, moins humides que s’ils trainaient au sol, n’en seront que plus sains.
Un tuteur d’une hauteur de 1,20 m enfoncé tôt après la plantation pour ne pas endommager les racines suffit pour la conduite désormais classique de la culture sur un seul brin.
Les tuteurs en spirale permettent d’enrouler le plant. Pour des tuteurs linéaires, il sera nécessaire de fixer le plant avec par exemple quelques brins de raphia.

Il existe néanmoins différentes façons de tuteurer.

 

Enlever les gourmands

La taille des tomates permet de contrôler la croissance du pied de tomate dans un espace plus réduit et d’en orienter la productivité. Vous aurez donc en théorie moins de fruits mais plus gros, et dans un espace plus petit.
Pas besoin de tailler en revanche les tomates cerises, dont leur développement se fait naturellement en buisson. Les variétés à port déterminé (les précoces) n’ont pas non plus besoin de taille. Les tomates dites «cocktails» ne se taillent pas non plus.

Gourmand de plant de tomate (branche intermédiaire)
Couper le gourmand

 

Un gourmand est une branche secondaire que se développe sur une branche principale d’une plante.
Par définition, c’est une tige secondaire qui consomme des ressources aux dépens de la tige principale.

Comment les enlever ?

Il suffit tout simplement de pincer le gourmand à l’aide des doigts et de le décrocher tout doucement, sans mouvement brusque, sinon vous pouvez risquer d’abîmer la tige principale. Une fois après les avoir coupés, ne les laissez pas par terre, mais mettez-les au compost. L’idéal, c’est de pratiquer la taille des gourmands quand il y a 3 jours consécutifs de beau temps car c’est le laps de temps qu’il faut à la plante pour cicatriser. Avec cette technique, vous ne facilitez pas la propagation du mildiou, qui est un champignon microscopique qui se trouve à terre et qui se propage avec les éclaboussures de l’eau de pluie. Il suffit d’une petite égratignure au niveau de la plante et le mildiou peut s’installer facilement. C’est pourquoi cette technique est efficace car votre pied cicatrisera avec le soleil.

Sources :
jardinage le monde
rustica

Cet article vous inspire: venez soumettre vos astuces et avis à travers vos commentaires

Article précédentLa menthe : culture – plantation – entretien et récolte
Article suivantLa décoction de prêle
Christian, créateur du site, je suis jardinier amateur mais passionné. Mon objectif est de rendre accessible l'information en allant à l'essentiel. Partager est important: j'attache beaucoup d'importance aux commentaires et nos échanges afin de parfaire mon expérience.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.