Semis de carottes : de nombreuses variétés

Le monde potager des carottes est peuplé d’un nombre considérable de variétés. Précoces, primeurs, de saison, tardives, de conservation, de couleurs variées, courtes, longues… Il est parfois difficile de s’y retrouver !

L’avantage de ce légume « racine » s’est qu’il peut être semé durant une longue période afin d’obtenir des récoltes échelonnées du printemps à l’hiver.

 

Des carottes tout au long de l’année

Carottes d'automne
Carottes d’automne

 

Les premiers semis de carottes commencent en extérieur au mois d’avril. Ensuite, vous pouvez les échelonner jusqu’au mois de juillet.

Sous serre ou sous tunnel, les semis peuvent commencer dès février. Dans ce cas, préférez utiliser des variétés hâtives ou à forcer.

Important : suivant les régions, il est primordial de sélectionner le moment du semis. En effet, l’idéal reste une température du terrain de 10°C au minimum (idéalement 15°C).

La récolte commence 2 à 3 mois après le semis. Vous pouvez les laisser en terre jusqu’en automne. Celles destinées à la conservation hivernale seront récoltées avant les premières grosses gelées : en effet certains rongeurs en feraient leur plat préféré hivernal 😉

Je ne peux pas présenter dans cet article toutes les variétés vues leur nombre important. Je me limiterai donc aux variétés les plus courantes.

 

Les carottes : les variétés précoces

Pour obtenir des carottes primeurs, semez ces variétés sous abri dès février et récoltez-les encore petites soit deux mois après le semis :

  • ‘Bellot’, une variété courte à chair presque rouge à la saveur excellente ;
  • ‘Nantaise courte à forcer’, une variété nantaise orange vif et courte ;
  • La ‘Ronde Marché de Paris’, petites racines rondes, de couleur rougeâtre, à la chair tendre et savoureuse, réputée de très bonne qualité gustative ;
  • ‘Touchon’, est une grande classique, elle est tendre, cylindrique et demi-longue. Sa saveur fraîche plaît aux gourmets les plus difficiles.

Conseils : certaines personnes sujettes au diabète pourront opter pour « la Touchon », carotte moins sucrée que les autres et tout aussi savoureuse.

 


 

Les carottes : les variétés de saison

Plantées au printemps en place et sans protection, ces variétés produisent des récoltes échelonnées de la fin de l’été au début de l’hiver.
Voici les plus courantes et plus reconnues :

  • ‘Nandor F1’, cette carotte est une variété hybride de type nantaise permettant d’obtenir des carottes très juteuses, d’excellente qualité gustative ;
  • ‘Rodelika’, grosse racine longue et conique orange foncé à rouge. Excellente saveur gustative, bon goût de carotte agréablement sucrée ;
  • ‘Nantaise améliorée’, cylindrique orange foncé, savoureuse et sucrée ;
  • ‘Colmar à cœur rouge’, grosses racines longues et coniques à la chair rouge et sucrée jusqu’au cœur ;

 


 

Les carottes : les variétés de conservation

Ces variétés se conservent fort bien en hiver et tolèrent le froid, parmi elles :

  • ‘Rothild’, très grosse, elle produit en abondance des carottes massives, lourdes, très parfumées et juteuses. Pour une consommation d’automne ;
  • ‘Chantenay à cœur rouge’, variété rustique, racine conique volumineuse orange à cœur rouge ;
  • ‘Scarla’, très belle amélioration dans le type Colmar. Racine large et conique. Orange intense tant à l’intérieur qu’à l’extérieur. Bon niveau de tolérance à la montaison ;
  • ‘Namco’, idéale pour les cultures durant l’hiver en climat doux. Excellente conservation hivernale ;

 


Cet article présente certaines variétés parmi les 573 recensées sur le catalogue des semences européennes. Le choix des exemples s’est porté sur l’aspect gustatif des variétés de carottes. Les carottes de couleurs (rouges, blanches, violettes …), dont le choix relève plus de l’esthétisme de l’assiette, n’a donc pas été abordées.

Sources :
Au jardin
sansdents

J’espère que cet article pourra éclairer vos choix, n’hésitez pas en commentaire à apporter vos expériences ou autres variétés  que vous souhaiteriez voir publiées.

Article précédentLa teigne du poireau : identifier et lutter
Article suivantLes poireaux : primeurs et d’hiver
Christian, créateur du site, je suis jardinier amateur mais passionné. Mon objectif est de rendre accessible l'information en allant à l'essentiel. Partager est important: j'attache beaucoup d'importance aux commentaires et nos échanges afin de parfaire mon expérience.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.