culture des champignons chez soi
culture des champignons chez soi

Depuis quelques années, faire pousser des champignons chez soi est devenu facile et très à la mode !

Si l’expérience vous tente, il peut être judicieux de commencer avec un kit acheté dans le commerce.

Après quoi, rien ne vous empêche de vous lancer de façon plus ambitieuse, en achetant juste du mycélium.

Faire pousser les champignons de Paris avec un kit de culture

Kit champignons de Paris
Kit champignons de Paris

Pour peu que vous ayez chez vous de bonnes conditions de température, il est très facile et gratifiant de cultiver des champignons de Paris en utilisant un kit de production prêt à l’emploi. Il est important que la culture soit à l’abri de la lumière et qu’il y ait une bonne ventilation. Évitez aussi les écarts de température.

Composition et utilisation du kit de culture

En règle générale, le kit est composé de :

  • Un carton de culture contenant du compost et du mycélium de champignon.
  • Un couvercle judicieusement conçu.
  • Un sac de terreau.

Le mode d’emploi varie selon les kits, mais suit globalement ces règles suivantes :

  • Humidifiez le terreau, puis versez-le dans le carton de culture, sur la couche de compost/mycélium.
  • Placez le carton avec son couvercle dans une pièce dont la température est comprise entre 20 et 25 °C.
  • Laissez-le pendant une semaine, en vaporisant à plusieurs reprises le terreau avec un peu d’eau.
  • Agencez alors différemment le couvercle (selon les indications fournies), puis mettez le carton de culture dans une pièce moins chaude (entre 16 et 18 °C), en vaporisant à plusieurs reprises le terreau avec un peu d’eau.

Certains kits proposent parfois un couvercle conçu pour constituer un réservoir d’eau qui fournit une atmosphère humide. Au bout de 15-18 de jours, vous récolterez vos premiers champignons. D’autres pousseront ensuite, par vagues successives.

Sachez que vous pouvez aussi vous passer du kit en vous procurant simplement le mycélium.

 

Faire pousser les champignons de Paris avec le mycélium

Fumier de cheval

 

La culture du champignon de Paris est assez facile. Procurez-vous du fumier de cheval que vous mettez en tas afin qu’il fermente grâce à une forte montée en température (jusqu’à        70 °C).
Arrosez copieusement et souvent, et remuez deux à trois fois.

 

 

 

Compost

 

Près 3 ou 4 semaines, vous obtenez un compost brun foncé, sans odeur d’ammoniac, prêt à être utilisé.
Si vous avez une cave, remplissez des caisse en bois de ce fumier. Sinon, à l’extérieur, utilisez un coffre et un châssis que vous protégerez du froid.

 

 

Mise en culture

 

Achetez du blanc de champignon de Paris. Il s’agit du mycélium qui donnera naissance aux champignons.
Découpez en des petits fragments et les répartir sur toute la surface du compost. Remuez ensuite pour l’enterrer à 5 ou 6 cm de profondeur.

 

 

Recouvrir

 

Tassez enfin. Après quelques jours, vous verrez apparaître le mycélium. Recouvrez la surface de 2 ou 3 cm de terre de jardin finement émiettée, que vous aurez prélevée à une profondeur de 30 cm pour éviter d’apporter des larves ou des graines de mauvaises herbes.

 

 

La récolte

 

Maintenez constamment l’humidité. Les premiers champignons feront leur apparition 3 ou 4 semaines après le début de la culture.
Récoltez-les un par un une dizaine de jours après, au fur et à mesure de leur développement.
Cette récolte peut durer plusieurs semaines.

 

 

N’hésitez pas à profiter de votre production pour effectuer  un velouté de champignon.

Sources :
Rustica
Ooreka

Cet article vous inspire: venez soumettre vos astuces et avis à travers vos commentaires en bas de page.

Article précédentEchalions ou échalotes : les différences
Article suivantChoisir ses plants de pommes de terre
Christian, créateur du site, je suis jardinier amateur mais passionné. Mon objectif est de rendre accessible l'information en allant à l'essentiel. Partager est important: j'attache beaucoup d'importance aux commentaires et nos échanges afin de parfaire mon expérience.

7 COMMENTAIRES

  1. Bonjour,

    ok pour le fumier de cheval (pas trop dosé). J’ai un peu de mal à visualiser votre installation de poubelle. On est d’accord que la profondeur n’est pas essentielle car l’enracinement des champignons ne se fait pas en profondeur.
    Ca fait combien de temps que vous attendez, si à la 4ème semaine, vous n’avez rien de positif, c’est pas bon signe. Autant je pense que le fumier frais reste utile que j’emet un peu plus de doute sur le bois (avis perso). Le fumier de cheval aurait plus tendance à augmenter la temperature et l’obscurité reste de mise avec l’humifité constante Tenez moi informé et n’hésitez pas à me faire parvenir des photos sur l’adresse de contact ou christian59620@laposte.net .

  2. C’est encore moi (Laurent), je m’excuse de vous déranger, mais pour mener à bien mon expérience j’aurais besoin d’élément suivant:
    – Un fois le mélange fumier de cheval faut il mettre l’ensemble dans l’obscurite, car actuellement il est dans mon sous-sol, et pas dans le noir juste un peu exposé au jour.
    J’utilise du fumier de cheval qui a du déjà eu sa phase de pasteurisation.
    Qu’en pense vous ??
    Cordialement.
    Laurent.

  3. Bonjour,
    Je recommence à zéro mon ancienne culture, à titre pédagogique pour mes petits-enfants:
    Fumier de cheval OK, avec ou sans copeaux de bois provenent d’une scierie, ce sont des copeaux de raboteuse donc pas de le sciure ??
    Le mélange se fera dans une grande poubelle ayant des trous dans sa base.
    Si j’arrose abondemment du « jus » va sortir de cette poubelle et la température de ce mélange va descendre !!
    Une fois mis en caisse ce mélange doit il être compressé ou pas ?
    Ensuite légère pulvérisation en surface.
    Merci pour votre aide.
    J’espère ne pas vous avoir ennuyé avec mes multiples questions.
    Je vous souhaite bonne continuation et vous ferais part de l’évolution de mes champignons.
    Laurent.

    Ensuite après 2 ou 3 semaines je fais des trous diamètre 10 mm sur une profondeur de 5 cm et j’y mets dans ces trous du mycelium que j’avais conservé de mes premiers test (environ 50 cl).

  4. Bonjour,

    Pour moi, rien d’anormal si vous respectez les conditions de stockage (cave, évitez les courants d’air). Je vous suggère de ne pas arroser mais plutôt pulvériser en surface. Une humidité de surface constante devrait suffire.

  5. Bonjour,
    J’ai suivi scupuleusement les indications fourni pour « semisauvage » et je me retrouve avec un mycelium de couleur blanche et maintenant, il aurait tendance à foncer.
    Est ce du à u manque d’arrosage ou trop ??
    Merci pour vos réponses. Laurent

  6. Bonjour Laurent,

    En effet, me concernant j’ai directement acheté des grande barquette à déposer directement en cave. Le seul petit « hic » c’est qu’une fois que les champignons poussent, il y en a beaucoup d’un coup. N’hésites pas à me retourner tes questions ou essais.

  7. Bonjour et merci pour vos commentaires très constructif dans la maitrise de faire pousser des Champignons de Paris à domicile.
    J’aurais d’autres questions sur le sujet.
    Merci
    Laurent.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.