Identifier le type de son sol potager

0
1172

Il est important avant toutes cultures de connaitre les outils pour déterminer la nature des sols de son potager. Ces informations vont vous permettre de le faire.

La terre est composée de quatre éléments principaux : argile, sable, calcaire (carbonate de chaux) et humus. Selon qu’il soit particulièrement riche en l’un de ces éléments, le sol est dit argileux, sableux, calcaire ou humifère. Lorsque la terre est dite équilibrée en argile, sable, calcaire et humus (20 % d’argile, 10 % de calcaire, 65 % de sable et 5 % d’humus), ceci  constitue « la terre idéale » qui devrait convenir à la plupart des cultures. On distingue habituellement trois grandes textures de sol selon la finesse des éléments qui le composent. Bien entendu, des textures de sols différentes engendrent des caractéristiques de sols très contrastées en matière de rétention d’eau, d’éléments nutritifs et de compacité.

LES SOLS ARGILEUX

Le sol argileux comprend plus de 40 % d’argile.

  • C’est un sol lourd, collant et compact qui est imperméable, donc un sol humide qui retient l’eau de pluie.
  • Il est laborieux de le travailler quand il pleut.
  • Il faut éviter de le piétiner pour réduire le tassement de la terre.
  • Le sol argileux après une période pluvieuse, se sèche et se fendille puis se réchauffe doucement au printemps.
terre argileuse

Astuce : pour connaître rapidement la texture de son sol, il existe un petit test tout simple, le test dit de « la main à la pâte ». Pour cela, il suffit de prélever un petit échantillon de terre humide et de la malaxer dans vos mains jusqu’à obtenir une petite boule de terre. Si vous parvenez à former une boule et que celle-ci reste souple et ne se brise pas lorsque vous la manipulez, alors votre sol est de texture argileuse.

Faire de sa terre argileuse une terre fertile

Générer de l’humus

Il faut permettre à la matière organique de se dégrader sur place. Pour cela on peut simplement par exemple laisser les restes de culture sur et dans le sol après la récolte (faucher les haricots, laisser les feuilles de betteraves, …) et opter pour les paillis organiques.

Favoriser la présence d’une vie dans le sol

En effet, il est primordial de trouver un liant entre argile et humus. Seuls les organismes vivants du sol le peuvent. C’est par exemple, dans l’intestin des vers de terre que les particules d’argile et d’humus vont se lier. Il faut donc en finir avec les pratiques stérilisant le sol et décimant les populations comme les pesticides et autres produits chimiques.

Protéger le sol

Maintenir une couverture organique vivante (cultures, engrais verts) ou morte (paillis) sur les sols en permanence permet d’éviter leur lessivage par les pluies et permet donc à l’humus de rester en place.

LES SOLS LIMONEUX

Le sol limoneux accumule plus de 35 % de limon.

  • Il ressemble à la terre argileuse, celle-ci se tassant lorsque le temps est humide.
  • Sa rétention d’eau est moyenne.

Les sols limoneux sont composés de particules de tailles intermédiaires. Ils sont considérés comme les mieux adaptés aux cultures potagères. Ils se réchauffent vite et sont relativement drainants.

sol limoneux

Astuce : si vous parvenez à former une boule mais que celle-ci reste friable et se désagrège dès lors que vous commencez à la manipuler, alors votre sol est de texture limoneuse.

LES SOLS SABLEUX

Le sol sableux comprend plus de 60 % de sable, c’est donc un sol sec qui ne retient pas l’eau.

  • Le sol est pauvre car il ne conserve aucun élément nutritif.
  • La terre est légère et poreuse et se réchauffe rapidement.
  • Le sol sableux est facile à travailler.

Un sol sableux aura besoin d’apports réguliers de matière organique afin d’améliorer les échanges de minéraux entre la plante et son substrat et de limiter leur lessivage. Le paillage est également un outil extrêmement utile pour les terres sableuses et pour tous les types de sol ! Il limitera l’évaporation du peu d’eau retenue, renforcera sa cohésion et diminuera les risques de lessivage.

Astuce : si vous ne parvenez pas à former de boule, alors votre sol est de texture sableuse.

Source:
ooreka
tousaupotager

N’hésitez pas à compléter cet article grâce à vos commentaires et votre propre expérience.

Article précédentLa patate douce : mieux la connaitre
Article suivantLa salade : légume phare du potager
Christian, créateur du site, je suis jardinier amateur mais passionné. Mon objectif est de rendre accessible l'information en allant à l'essentiel. Partager est important: j'attache beaucoup d'importance aux commentaires et nos échanges afin de parfaire mon expérience.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.