Fourmis du potager
Fourmis du potager

Les fourmis du potager se nourrissent des insectes ravageurs mais protègent les pucerons qui, eux sont nuisibles pour le  potager.

Il est quelquefois nécessaire de les faire déménager avec leur élevage de pucerons et ainsi préserver vos plants.

Voici nos conseils naturels pour réguler la population de fourmis dans votre potager.

Le marc de café : un répulsif économique

Marc de café pour le potager
Marc de café pour le potager

Près de six kilos par an : c’est la quantité moyenne de café que les Français consomment. Que vous le prépariez dans une machine à filtre, à percolateur, à piston ou même à capsule, ne jetez pas le marc.
Le marc de café, qui finit généralement à la poubelle, peut être utilisé comme répulsif contre les fourmis et les pucerons.
Une fois que vous aurez bien repéré leur trajet, saupoudrez du marc de café sur leur route. Cela va les perturber et les faire rebrousser chemin. Pourquoi ? Parce que l’odeur couvre les traces de phéromones qu’elles laissent pour se repérer. N’hésitez pas à renouveler l’opération au moins trois fois par mois.

Le citron pour se débarrasser des fourmis

La fourmi déteste le citron et d’autant plus s’il est un peu moisi ! Laissez donc vieillir un citron pendant plusieurs jours avant de le découper en tranches. Disséminez-en çà et là autour des arbres ou dans les endroits de prédilection de vos colonisatrices. Vous verrez qu’elles n’y reviendront plus. N’hésitez pas à renouveler régulièrement l’opération pour une efficacité durable.

Le vinaigre blanc : un répulsif efficace

Vinaigre et fourmis

Comme pour beaucoup d’insectes et d’animaux, le vinaigre blanc est un répulsif naturel efficace. Vous pouvez le diluer dans l’eau à 50% pour alléger son odeur qui n’est pas forcément agréable. Plus, pulvérisez cette petite potion dans les endroits où les fourmis ne sont pas les bienvenus : effet garanti !

Lutter contre les pucerons

Puceron lanigère

Les pucerons se nourrissent de sève riche en sucre. Leurs déjections sont ainsi liquides, translucides et sucrées : c’est le miellat. Les fourmis sont très friandes de ce miellat, qui peut constituer une source de nourriture importante pour elles.

Les fourmis ont donc tout intérêt à protéger les pucerons, voire à les soigner, pour pouvoir bénéficier de ce miellat. On peut même dire qu’elles les élèvent pour les traire, comme l’homme le fait avec le bétail. Elles repoussent les prédateurs des pucerons.

En luttant contre les pucerons, vous pousserez à limiter la présence des fourmis.

J’espère que cet article vous sera utile, n’hésitez pas en commentaire à apporter
vos expériences.

 

Article précédentLutter contre les pucerons du potager
Article suivant4 légumes racines oubliés ou anciens
Christian, créateur du site, je suis jardinier amateur mais passionné. Mon objectif est de rendre accessible l'information en allant à l'essentiel. Partager est important: j'attache beaucoup d'importance aux commentaires et nos échanges afin de parfaire mon expérience.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.