Plant de sauge

La sauge est une plante aux nombreuses variétés utilisée en cuisine pour son arôme et en médecine pour ses vertus.

A savoir sur la sauge

Il existe un grand nombre d’espèces et variétés de sauges, proposant autant de formes et de couleurs.

Cette plante s’utilise aussi bien pour orner un jardin que pour cuisiner de délicieux plats parfumés ou pour ses vertus médicinales.

Les fleurs telles que l’on en voit couramment sont bleu lavande, mais peuvent varier selon les variétés. On peut retrouver la sauge en massif, en bordure mais aussi en jardinière sur votre balcon ou votre terrasse.

 Sauge-lavande

Sauge-lavande

Histoire de l’utilisation de la sauge

Plante médicinale utilisée depuis l’Antiquité, la sauge tient d’ailleurs son nom scientifique, Salvia , du latin salvare , qui signifie « guérir ». Les Romains, et avant eux les Égyptiens, connaissaient déjà les propriétés médicinales de la sauge ; d’ailleurs, les premiers la récoltaient lors de cérémonies et sans outils alors que les seconds s’en servaient en traitement de l’infertilité.

La sauge est l’une des plantes les plus anciennes. On l’a cultive dès le XIIIe siècle. A cette époque d’ailleurs, il existait un dicton populaire disant : « Pour quelle raison un homme devrait-il mourir alors que de la sauge pousse dans son jardin ? » Cette plante aromatique et médicinale entrait alors dans la composition de multiples préparations.

François Ier avait donné l’ordre d’utiliser la sauge pour préparer l’eau d’arquebusade. Elle était, à l’origine, destinée à soigner les plaies causées par une arme, l’arquebuse, avant de devenir rapidement un remède traditionnel contre bon nombre de pathologies.

Les feuilles séchées ont également été longtemps fumées pour lutter contre l’asthme. Aujourd’hui, les propriétés médicinales de la sauge sont reconnues par des comités scientifiques, dont l’Agence européenne du médicament pour « le traitement des petits problèmes digestifs ainsi que de la transpiration excessive et en application locale contre les inflammations de la bouche, de la gorge et de la peau ».

La tisane de sauge et ses bienfaits sur la santé

Tisane de sauge
Tisane de sauge

Plante digestive par excellence, la sauge possède de multiples vertus médicinales, de la régulation de la transpiration à celle des cycles menstruels en passant par les maux de gorge, la gingivite et la désinfection des plaies. Son usage autre que celui culinaire nécessite toutefois quelques précautions du fait de la forte présence de thuyone dans son huile essentielle. Elle est utilisée dans la plupart des cas sous forme de tisanes (voir l’utilisation et la posologie ci-dessous).

La sauge est souvent associée à d’autres plantes pour la préparation de sirops, décoctions, tisanes et crèmes.

Bienfaits digestifs

Excellent tonique, la tisane de sauge (20 g de feuilles par litre d’eau bouillante) a des bienfaits sur les voies digestives. Elle traite le manque d’appétit, les douleurs abdominales et les digestions difficiles.

Anti-dépressif

Tonique nerveux stimulant les glandes surrénales, la sauge est conseillée en cas d’état dépressif et d’asthénie. On la recommande en cas de grosse fatigue et pendant une convalescence. Elle calme également les vertiges et l’hypotension.

La transpiration

La sauge est un excellent anti-perspirant. C’est la plante la plus efficace pour lutter contre une transpiration excessive et pour la réguler. Elle calme notamment les sueurs nocturnes qui accompagnent les fièvres prolongées.

Bienfaits hormonaux

Stimulant hormonal reconnu, la sauge aide à régulariser les cycles menstruels et à calmer les douleurs des règles. Elle combat les troubles liés à la ménopause (vertiges, bouffées de chaleur, etc.). Après un accouchement, la sauge facilite le retour des règles.

La sauge est recommandée aux diabétiques pour son action hypoglycémiante.

Anti-inflammatoire naturel

La sauge exerce aussi une action antioxydante et anti-inflammatoire qui se révèle très efficace contre les aphtes et les ulcérations de la bouche et des gencives. En gargarismes, c’est un excellent remède contre les maux de gorge, la pharyngite et la toux du fumeur.

En bains de bouche, la décoction de sauge (100 g de feuilles de sauge par litre d’eau) soigne les aphtes, les petites inflammations de la bouche et des gencives et les maux de dents.

Anti-douleurs

L’onguent de sauge en massages a le mérite d’atténuer les sciatiques et les douleurs musculaires. Vous pouvez également bénéficier de cette action en mettant quelques poignées de feuilles de sauge dans votre bain chaud.

Antiseptique

Appliquées directement sur la peau, les feuilles de sauge fraîche calment les piqûres d’insectes et les morsures grâce à leur pouvoir astringent et antiseptiques. Elles aident également à la cicatrisation des plaies.

Utilisation et posologie de la sauge

Feuilles de sauge sèchées
Feuilles de sauge séchées

Une infusion de sauge peut être préparée et utilisée en gargarismes jusqu’à cinq fois par jour pour des maux de gorge. Dans ce cas, 1 à 3 g de feuilles séchées sont à infuser dans une tasse d’eau bouillante durant dix minutes. En usage interne, le dosage recommandé est de trois tasses par jour.

Pour faciliter la digestion, 2 ml de teinture sont à avaler avec un verre d’eau deux fois par jour.

 

Précautions d’emploi de la sauge

L’Agence européenne du médicament recommande de ne pas utiliser la sauge plus de deux semaines en usage interne et une semaine en application locale.

Contre-indications

L’huile essentielle de sauge contient de la thuyone, une substance abortive et neurotoxique. Pour cette raison, son utilisation est interdite aux femmes enceintes, mais aussi aux personnes souffrant d’épilepsie.

La sauge officinale est contre-indiquée :

  • chez la femme enceinte, allaitante,
  • chez l’enfant, en cas d’allergie connue ou d’épilepsie (hors usage dans l’alimentation),
  • en cas d’antécédents de cancers hormonaux.

Effets indésirables

En respectant les doses, la sauge ne provoque que très rarement des effets indésirables, qui se traduisent dans ce cas par des nausées ou des vomissements. En revanche, au-delà de 15 g par jour, elle est susceptible de causer des palpitations, des bouffées de chaleur, des convulsions et des vertiges.

Interactions avec des médicaments

La sauge doit être utilisée avec précaution chez les personnes traiter par des anticoagulant. Elle est composée d’une grande quantité de vitamine K, anticoagulant naturel. La sauge est également susceptible d’interagir avec des médicaments contre l’anxiété (les benzodiazépines), les troubles psychiques (neuroleptiques) et l’épilepsie.

 

Article à découvrir : La menthe poivrée : des vertus pour la santé

 

J’espère que cet article vous sera utile,

n’hésitez pas en commentaire à apporter vos expériences.

Article précédentDes fleurs pour protéger vos légumes
Article suivantCalendrier lunaire potager mai 2021
Christian, créateur du site, je suis jardinier amateur mais passionné. Mon objectif est de rendre accessible l'information en allant à l'essentiel. Partager est important: j'attache beaucoup d'importance aux commentaires et nos échanges afin de parfaire mon expérience.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.