Semis qui filent
Semis qui filent

Vous avez profité de l’hiver et du début du printemps pour réaliser vos semis d’intérieur mais vous vous apercevez que vos plants s’allongent étrangement.

On appelle ce phénomène « les semis qui filent ».

Il faut comprendre ce phénomène afin d’agir rapidement et apporter une solution à ce problème.

 

Comprendre les raisons des semis qui filent

Plants filants : un rapport lumière température

Un semis qui file est dû à un décalage entre la quantité de chaleur et à la quantité de lumière apportées à vos plants. Vos semis ont besoin d’une quantité suffisante de chaleur et de lumière pour se développer.
Durant les mois de mars et avril, le temps d’ensoleillement n’est pas optimal et les journées sont grisâtres. Les jeunes plantules vont donc naturellement vers une source de lumière plus importante. En effet, si vous observez attentivement la photo, elles s’orientent toutes vers le même sens.
En donnant la quantité suffisante de chaleur à vos plantes, vous leur donnez le message qu’il est temps de grandir. Mais comme la luminosité est insuffisante, vos plants s’étendent pour trouver cette lumière au détriment de son système racinaire.

Ce qu’il faut savoir, c’est qu’il existe un lien entre la température de votre pièce et la luminosité. Concrètement, si la température ambiante est basse, la plante aura moins besoin d’un éclairage optimale. Si la température de votre pièce à semis et haute, dans ce cas, votre plante réclamera davantage de luminosité. Cette corrélation entre ces deux facteurs est très utile à condition d’observer rapidement les signes que vous envoie votre jeune plante.


Quelles solutions adopter ?

Mettez vos semis avec un ensoleillement plus important

Déplacez vos semis vers un endroit plus lumineux ou ouvrez tout simplement la fenêtre pour que vos semis ne filent pas. C’est une technique très efficace si vos semis ont filé il y a peu de temps, mais elle sera inefficace si vos tiges mesurent plus de 10 cm et que le semis est déjà horizontal !
Concernant la luminosité, vous pouvez soit utiliser des lampes horticoles ou de simples néons. Petite astuce, au début de vos semis, vous pouvez arroser vos semis avec de l’eau tiède pour obtenir la température nécessaire.

Semis sous lumière artificielle


Le surfaçage des godets

Cette technique consiste simplement à reprendre vos semis et à rajouter de la terre pour que seulement 1 cm de tige dépasse avant les cotylédons. Ensuite, mettez vos semis dans un endroit ensoleillé ou dans un endroit plus frais.

 

Le repiquage intermédiaire

Il est possible de repiquer les semis afin de les enfoncer plus profondément. Ne nous faisons pas trop d’illusion : la manœuvre est délicate (brisure des tiges) et pas garantie d’un total succès car la reprise peut s’avérer longue et poussive.

 

Un article susceptible de vous intéresser : la fonte des semis

Sources :
Greenastic

J’espère que cet article vous sera utile, n’hésitez pas en commentaire à apporter
vos expériences.

Article précédentLa courgette, du semis à la récolte
Article suivantDécoction et macération d’ail
Christian, créateur du site, je suis jardinier amateur mais passionné. Mon objectif est de rendre accessible l'information en allant à l'essentiel. Partager est important: j'attache beaucoup d'importance aux commentaires et nos échanges afin de parfaire mon expérience.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.